Sécurité

Voisins vigilants

Un an après les attentats du 13 novembre 2015, il est nécessaire de faire une cure de rappel sur les gestes qui peuvent vous sauver la vie en cas d'attaque terroriste.

1 - S'échapper
- Localisez le danger pour vous en éloigner.
- Si possible, aidez les autres personnes à s'échapper.
- Ne vous exposez pas au danger.
- Alertez les personnes autour de vous et dissuadez-les de pénétrer dans la zone de danger.

Si vous ne pouvez pas vous échapper, cachez-vous !

2 - Se cacher
- Enfermez-vous et barricadez-vous.
- Éteignez la lumière et coupez le son des appareils y compris votre téléphone portable.
- Éloignez-vous des ouvertures et allongez-vous au sol.
- Sinon abritez-vous derrière un obstacle solide (mur, pilier...).

3 - Alerter et obéir aux forces de l'ordre
- Dès que vous êtes en sécurité, appelez le 17 ou le 112.
- Ne courez pas vers les forces de l'ordre et ne faites aucun mouvement brusque.

- Témoin d'une situation ou d'un comportement suspect, contactez les forces de l'ordre (17 ou 112).
- Quand vous entrez dans un lieu, repérez les sorties de secours.
- Ne diffusez aucune information sur l'intervention des forces de l'ordre.
- Ne communiquez pas de rumeurs ou d'informations non vérifiées sur internet.
- Sur les réseaux sociaux, suivez les comptes @Place_Beauvau et @gouvernementfr

Retrouvez toutes ces informations et la vidéo explicative sur le site du Gouvernement : http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste.

Document diffusé par la communauté des voisins vigilants

Voici quelques conseils pour se préparer face aux risques d'inondations. En espérant que cela ne se reproduise plus !

Que faire en cas d'alerte ?
1 - Rangez en hauteur les objets qui se trouvent au sous-sol ou au rez-de-chaussée.
2 - Fermez le gaz et l'électricité.
3 - Suivez l'évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur internet.
4 - Respectez les consignes de sécurité transmises.
5 - Renseignez-vous auprès de la mairie sur les possibles lieux d'accueil.

Que faire pendant l'inondation ?
1 - N'allez pas chercher vos enfants à l'école, ils seront pris en charge par les enseignants ou les secours.
2 - Restez chez vous et installez-vous en hauteur.
3 - Gardez avec vous quelques produits indispensables : eau, aliments, médicaments...
4 - Suivez l'évolution de la situation à la radio, à la télévision ou sur internet.
5 - Quittez votre domicile si les autorités vous le demandent ou si le niveau d'eau vous y oblige et rendez-vous dans un centre d'hébergement de la municipalité.
6 - Signalez votre départ et votre destination à vos proches.
7 - Emportez des vêtements chauds et des imperméables.

Que faire après que l'eau se soit retirée ?
1 - Ne rebranchez pas le courant avant d'avoir consulté un professionnel.
2 - Assurez-vous auprès de la municipalité que l'eau est potable.
3 - Dressez un inventaire des dommages causés par l'eau avec photos et vidéos à l'appui. Informez-en votre municipalité et votre assureur. Avant tout incident, pensez à conserver tous les reçus et les preuves d'achat des biens.
4 - Après passage de l'assureur, nettoyez les pièces inondées.

Vol par ruse n°1 : le vol à l'arraché
Vous marchez et vous tenez votre sac dans la main. Le malfrat s'empresse de vous arracher le sac et part en courant à toute vitesse.

Vol par ruse n°2 : le faux accident
Volontairement, un individu fait tomber de la porcelaine devant votre porte d'entrée. Il sonne et vous demande de quoi nettoyer. Pendant que vous allez chercher une balayette pour ramasser les débris, le voleur s'introduit très rapidement dans votre domicile et dérobe votre sac.

Vol par ruse n°3 : la fausse tâche
Un individu vous aborde pour vous signaler une tâche sur votre manteau et se propose de vous aider à la nettoyer. Pendant ce temps, il subtilise vos espèces ou carte bleue dans votre poche ou votre sac.

Vol par ruse n°4 : le faux banquier
Un homme se faisant passer pour votre banquier vous contacte par téléphone. Il vous indique que votre carte bancaire est défectueuse et vous précise qu'un coursier va venir la récupérer avant de vous en ramener une nouvelle. Au moment de la récupération du moyen de paiement, le faux coursier s'arrange pour en obtenir le code.

Vol par ruse n°5 : le porteur de sac
Le malfaiteur vous guette en train de porter avec difficulté vos sacs de courses. Il vous propose son aide en les portant jusqu'à votre domicile. Pendant que vous ouvrez la porte, il en profite pour dérober votre portefeuille dans votre sac.

Vol par ruse n°6 : le distributeur de billets
Vous retirez de l'argent et un individu, derrière vous, va regarder votre code. Un complice se place à côté de vous et détourne votre attention. Il prétexte que le distributeur ne marche pas et que sa carte a été avalée. Il vous montre son ticket de retrait afin que vous tourniez la tête dans sa direction. Celui qui se trouvait derrière vous en profite pour appuyer sur la touche "annulation" et subtiliser votre carte bleue. Pour ne pas que vous vous doutiez de quelque chose, ils ne partiront pas tout de suite.

Source : la Préfecture de Police

L'arnaque n'est pas nouvelle mais elle fait encore des victimes. La technique, dite du brouilleur de fréquences, neutralise les systèmes de verrouillage des véhicules.

En quoi consiste le brouilleur de fréquences ?
Les malfaiteurs guettent l'automobiliste qui se gare, activent leur brouilleur de fréquences lorsque ce dernier sort de son véhicule et presse le bouton de verrouillage des portières sur sa clé électronique. Le propriétaire s'éloigne, persuadé d'avoir verrouillé sa voiture. Le véhicule reste ouvert et le voleur peut dérober tout ce qui se trouve à l'intérieur sans qu'il n'y ait des traces d'une quelconque effraction.

D'où viennent ces brouilleurs de fréquences ?
Les brouilleurs de fréquences sont facilement dénichables sur internet. N'importe qui peut en acheter et cela coûte à peine entre 15 et 60 euros.

Que faire pour se protéger ?
Lorsque vous verrouillez votre voiture, ne vous éloignez pas sans vérifier que les portes se sont fermées. En général, on entend le « clic » des portières et les clignotants s'allument. Si un brouilleur actif est à proximité, rien ne se passe. La prudence est donc de mise : une fois garé, activez le verrouillage de votre véhicule et tentez de l'ouvrir afin de vous assurer de ne pas avoir été victime d'un brouilleur à distance.

Surtout, ne touchez à rien !

- A votre arrivée, au moindre indice de cambriolage (porte ouverte, fenêtre cassée…) n'entrez pas chez vous. Réfugiez-vous chez votre voisin et appelez la police car le ou les cambrioleurs peuvent encore être chez vous.

- Lorsque vous constatez le cambriolage une fois rentré dans votre domicile, surtout ne touchez à rien. Une équipe sera dépêchée sur les lieux afin de procéder au relevé de traces et indices.

- Faites l'inventaire de ce qui vous a été dérobé et allez déposer plainte au commissariat, vous en aurez besoin pour votre assurance.

- Après le passage des agents de la police, procédez à la réparation des portes et au changement des serrures.

- Si vos modes de paiement (cartes bancaires, chéquiers) ont été dérobés, faites immédiatement opposition. Pour mettre votre carte en opposition, avertissez votre banque ou, à défaut, contactez le secteur interbancaire au 0 892 705 705 (24h sur 24 et 7 jours sur 7). Pour faire opposition sur un chèque ou un chéquier, informez également votre banque ou avertissez le centre national d'appels pour les chèques perdus ou volés au 0 892 683 208 (24h sur 24 et 7 jours sur 7). Déclarez ensuite le vol au commissariat le plus proche et confirmez l'opposition par lettre recommandée avec Accusé de Réception à votre banque (joindre le récépissé de la déclaration de vol).

Si vous êtes témoin d'un cambriolage ou d'une tentative de cambriolage, votre devoir est de le signaler aux services de Police car plus l'appel sera rapide, plus les chances d'interpeller l'auteur du délit seront grandes.

Que vous soyez témoin ou victime d'un cambriolage ou d'une tentative de cambriolage, informez-en vos voisins grâce au système d'alertes par SMS "Voisins Vigilants".
En cas d'urgence, ne vous mettez pas en danger, contactez immédiatement le 17 !