Sécurité

Sécurité

voisins vigilants


Comme chaque année, nous tenons à vous rappeler l'utilité de l'opération tranquillité vacances. En complément du dispositif Voisins Vigilants, vous pouvez demander à la police ou à la gendarmerie de surveiller votre domicile pendant votre absence.

L'Opération Tranquillité Vacances
Il s'agit d'un service de sécurisation mis en œuvre par la police et la gendarmerie au bénéfice de ceux qui s'absentent pour une certaine durée. Les vacanciers s'assurent ainsi de la surveillance de leur domicile par les forces de l'ordre.

Comment ça marche ?
Les services de police ou de gendarmerie peuvent surveiller votre domicile au cours de leurs patrouilles quotidiennes. En cas d'anomalie (tentative d'effractions ou effractions), vous êtes prévenu (directement ou par une personne de confiance) afin de pouvoir agir au plus vite et de limiter le préjudice subi.

Pour bénéficier de ce service, vous devez passer :
- soit par le commissariat ou par la brigade de gendarmerie la plus proche de votre domicile muni du formulaire « Opération Tranquillité Vacances (OTV) ».
- soit, pour Paris et la petite couronne (75, 92, 93, 94) par le service en ligne OTV via mon.service-public.fr.

Dans tous les cas, pensez à faire la demande 48 heures avant votre départ au minimum et, en cas de vacances interrompues, prévenez le commissariat ou la brigade de gendarmerie de votre retour anticipé.

Pensez aussi à prévenir vos voisins de votre absence pour veiller sur votre maison et informer le quartier de tout comportement et fait suspect grâce à notre système d'alertes par SMS. En cas d'urgence, ne vous mettez pas en danger, contactez immédiatement le 17 !

Avez-vous déjà fait une demande d'Opération Tranquillité vacances pour cet été ?

Les voisins vigilants

À chaque évènement ou fait divers, de fausses informations, de rumeurs et autres images douteuses envahissent la toile. Afin d'éviter de tomber dans le piège des fausses informations, la Gendarmerie Nationale vous donne 5 conseils.

1. Qui publie l'information ?
Vérifiez la source et ne faites jamais confiance aux dires du "père de l'ami d'un cousin qui connaît un gars qui a vu..."

2. Cette information est-elle plausible et vérifiée ?
Attention aux incohérences flagrantes ou facilement repérables, dans le contexte, le lieu, etc.

3. L'image est-elle cohérente et non retouchée ?
Vous pouvez vérifier si l'image utilisée n'est pas copiée d'un autre site (clic droit sur l'image et sélectionner « Rechercher cette image via votre moteur de recherche ». Si cette image a été publiée auparavant, elle remontera dans les résultats de recherche. Pour voir les éventuelles retouches, de nombreux sites permettent de vérifier : FotoForensics ou Izitru.

4. Ne pas relayer d'informations non vérifiées
Il est tentant de rediffuser ou de retweeter les informations que l'on reçoit « au cas où », mais cela peut ralentir le travail des secours et contribue au climat tendu actuel. Lorsqu'un seul média relaie une information, il est préférable d'attendre qu'elle soit confirmée par d'autres.

5. Suivre les recommandations des autorités
Le mieux est de suivre les recommandations des autorités. Elles diffusent des informations sur les mesures de sécurité en cours et l'avancement des enquêtes sur leurs comptes officiels.

Gendarmerie Nationale :
- https://www.facebook.com/gendarmerienationale
- https://twitter.com/Gendarmerie

Ministère de l'Intérieur :
- https://www.facebook.com/ministere.interieur
- https://twitter.com/Place_Beauvau

Ministère de la Justice :
- https://www.facebook.com/JusticeGouv
- https://twitter.com/justice_gouv

Police Nationale :
- https://www.facebook.com/PoliceNationale
- https://twitter.com/policenationale
A Villeneuve-d'Ascq et ses alentours: une nouvelle arnaque prend de l'ampleur.
 
Le mode opératoire est très simple. Les arnaqueurs laissent dans vos boites aux lettres une clé USB. Par curiosité, les victimes branchent la clé USB sur leur ordinateur. Une fois la clé USB insérée, un virus se propage dans le sytème informatique. Les arnaqueurs ont, ainsi, accès à toutes les données que votre ordinateur contient.
 
Cette arnaque se développe rapidement et pourrait se propager à tout l'hexagone. A tel point, que les gendarmes du Nord ont décidés d'alerter les citoyens via une publication sur leur page facebook.
 
Alors, ne laissez pas les arnaqueurs profiter de votre curiosité. Si vous trouvez une clé USB au milieu de votre courrier, mettez-la immédiatement à la poubelle.

Les utilisateurs de smartphones sont devenus les cibles privilégiées des voleurs, alors voici les conseils et les démarches à suivre du Ministère de l'Intérieur pour éviter tout incident et savoir comment agir lorsque le vol de votre téléphone se produit.

Perte du téléphone
- Signalez la perte de votre téléphone à votre opérateur pour bloquer la ligne.

Recherche d'un téléphone perdu
- Si le téléphone a été perdu dans un transport public (métro, bus...), contactez au plus vite la société de transports. La plupart des mairies ont un service des objets trouvés, pensez également à y jeter un coup d'oeil. Sait-on jamais, peut-être que votre mobile est tombé dans les mains d'une âme charitable...

Vol du mobile
- Bloquez la ligne auprès de votre opérateur.
- Portez plainte auprès d'un commissariat de police, ou d'une brigade de gendarmerie, en indiquant le numéro IMEI de votre téléphone portable (pour connaître ce numéro à 15 chiffres, composez *#06# sur le clavier de votre mobile. Il est également inscrit sous la batterie et sur l'étiquette du coffret d'emballage. Pensez donc à le noter !). Les forces de l'ordre se chargeront d'envoyer la demande de blocage de l'appareil à l'opérateur concerné, qui la mettra en oeuvre dans un délai de 1 à 4 jours maximum.

Suppression des données
- La plupart des téléphones récents permettent d'effacer à distance les données (photos, SMS...). Demandez la procédure à suivre auprès de votre opérateur.

Remplacement du téléphone
- Si vous avez souscrit une assurance auprès de votre opérateur téléphonique en cas de vol ou de perte, vous avez peut-être droit au remplacement de votre mobile. Vérifiez les conditions de votre contrat d'assurance et renseignez-vous auprès de votre opérateur.
- Faire de fausses déclarations à l'assurance, pour obtenir le remplacement de votre téléphone, est assimilable à un délit d'escroquerie. Le dépôt d'une fausse plainte devant la police ou la gendarmerie est un délit punissable de 6 mois de prison et 7 500 € d'amende.

Prévention
- Évitez de tenir votre téléphone à la main quand vous ne l'utilisez pas.
- Soyez discret lorsque vous l'utilisez en public et dans les transports en commun.
- Évitez de téléphoner en marchant.
- Ne déposez pas votre portable sur une table ou un siège dans les cafés et restaurants.
- Ne le laissez pas à la vue de tous dans votre sac ouvert.
- Ne prêtez pas votre téléphone à un inconnu.

Si vous vous faites voler votre mobile dans votre quartier, n'oubliez pas d'envoyer une alerte à vos voisins pour les prévenir qu'un voleur rôde !

Un an après les attentats du 13 novembre 2015, il est nécessaire de faire une cure de rappel sur les gestes qui peuvent vous sauver la vie en cas d'attaque terroriste.

1 - S'échapper
- Localisez le danger pour vous en éloigner.
- Si possible, aidez les autres personnes à s'échapper.
- Ne vous exposez pas au danger.
- Alertez les personnes autour de vous et dissuadez-les de pénétrer dans la zone de danger.

Si vous ne pouvez pas vous échapper, cachez-vous !

2 - Se cacher
- Enfermez-vous et barricadez-vous.
- Éteignez la lumière et coupez le son des appareils y compris votre téléphone portable.
- Éloignez-vous des ouvertures et allongez-vous au sol.
- Sinon abritez-vous derrière un obstacle solide (mur, pilier...).

3 - Alerter et obéir aux forces de l'ordre
- Dès que vous êtes en sécurité, appelez le 17 ou le 112.
- Ne courez pas vers les forces de l'ordre et ne faites aucun mouvement brusque.

- Témoin d'une situation ou d'un comportement suspect, contactez les forces de l'ordre (17 ou 112).
- Quand vous entrez dans un lieu, repérez les sorties de secours.
- Ne diffusez aucune information sur l'intervention des forces de l'ordre.
- Ne communiquez pas de rumeurs ou d'informations non vérifiées sur internet.
- Sur les réseaux sociaux, suivez les comptes @Place_Beauvau et @gouvernementfr

Retrouvez toutes ces informations et la vidéo explicative sur le site du Gouvernement : http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste.

Document diffusé par la communauté des voisins vigilants